Tes ancêtres ne t’empêcheront pas d’avoir des enfants

« Mes parents ont eu des difficultés à avoir des enfants donc je sais que cela peut également être difficile pour moi. »

J’entends souvent cette phrase lorsque j’accompagne des femmes dans leur parcours de conception. Ces femmes qui, depuis l’enfance, ont entendu les témoignages de leur mère, grand-mère et autres femmes avant elles. Ces récits de souffrance, de lutte dans la quête de conception peuvent avoir laissé des traces que « dans la famille, c’est difficile d’avoir des enfants ». 

Êtes-vous concernée par ces croyances ? 

Sans en être toujours consciente, ces croyances, sensations ou intuitions, peuvent s’immiscer dans notre mental et également jusque dans notre corps. Selon la branche de la psychanalyse s’intéressant à la psychosomatique, notre organisme serait parfois tellement fidèle à nos pensées, qu’il pourrait aller jusqu’à constituer des maladies (« le mal a dit ») rendant difficile la conception d’un enfant. Ainsi des endométrioses, fibromes, kystes ou troubles endocriniens pourraient avoir un lien avec nos croyances, notre vécu, nos pensées. 

Apprendre à connaître sa lignée

Le premier travail à faire serait d’apprendre à connaitre vos ainées. Menée par votre seule curiosité, n’hésitez pas à poser des questions à vos proches. Qui étaient ces femmes de votre famille ? Comment votre mère a-t-elle vécu son chemin vers la grossesse ? Avait-elle, elle-même, des croyances sur sa capacité à porter un enfant ? Et vos grands-mères ? Quand sont-elles tombées enceintes, et était-ce vécu comme une joie, un tabou ? En libérant la parole dans votre famille, vous aurez l’occasion de comprendre l’histoire de vos ainées, pour, pourquoi pas, mieux comprendre la vôtre. 

Se détacher de nos croyances 

Par ces recherches, la difficultés à avoir des enfants peut être vue sous une autre perspective, donner d’autres informations. Elle peut mener à un chemin vers soi, être source d’apprentissage, de connaissance et d’amour de soi. En étant guidée par les outils de la naturopathie et avec tout l’amour et la reconnaissance pour ces femmes notre lignée, qui nous ont tant transmis, nous pouvons nous libérer de ces croyances et de ces mémoires généalogiques limitantes. Ce travail, c’est également faire la paix avec les certitudes intergénérationnelles pour transmettre uniquement le meilleur à votre enfant et enrayer la lignée des pensées ancrées depuis trop longtemps. 

Alors commencez dès maintenant à changer vos croyances et dites-vous chaque jours : « J’ai des facilités à avoir des enfants et je suis une mère fantastique ! »

Si vous avez un projet d’enfant et que vous souhaitez vivre ce parcours vers la grossesse dans un maximum de joie et de sérénité grâce à des méthodes naturelles, cliquez sur ce lien pour me parler de votre situation avant de prendre votre premier rendez-vous.