Comment gérer la solitude dans l’attente d’une grossesse qui ne vient pas ?

Dans l’expérience de la maternité, il y a celles pour qui avoir un enfant est une facile évidence. Et il y a aussi celles pour qui l’attente du ventre rond se fait plus longue. Quand, au fil des semaines, des mois et parfois des années, la grossesse ne vient pas, les femmes sont confrontées à toute sorte de sentiments, parfois contradictoires : la colère, l’injustice, la tristesse, l’incompréhension… Mais dans ce processus, la solitude est souvent reine. 

Ne plus garder pour soi

Toutes ces étapes et ces sentiments, les femmes les vivent parfois en couple. Mais lorsque l’autre vit cette attente dans le silence, la solitude l’emporte. Ces discussions intimes et sensibles sont parfois difficiles à aborder entre amis. Ces amis, aux discours parfois maladroits, parfois simplement fades, à qui on souhaiterait juste demander de l’écoute, sans conseil ni optimisme. On peut alors s’enfermer dans l’isolement, par peur d’être incomprise. Ces sentiments, il faut pourtant s’en libérer, les déposer en dehors de son corps et de son mental. Un naturopathe, un psychologue, un sophrologue offrira toujours une écoute attentive et l’espace pour partager ses doutes, ses questionnements, ses réflexions. 

Diminuer la charge mentale

Oui parce qu’avoir un projet d’enfant, cela signifie souvent y penser tout le temps. On réfléchit aux meilleures pratiques à mettre en place pour favoriser la conception, on se questionne sur le bien fondé de telle ou telle technique, on doute sur nos chances et nos capacités… Pour diminuer cette charge mental qui nous agresse chaque jour et nous empêche d’avancer sereinement, il est important de se sentir épaulée, de ne pas faire cela toute seule. En s’adressant à un professionnel, choisi avec notre coeur, il pourra nous guider vers un lâcher prise et faire taire ce petit vélo des pensées dans notre tête. 

Dire adieu à la culpabilité 

Le parcours vers la maternité peut être semé d’embuches et de culpabilité. La culpabilité, c’est le lot de la femme, sensée porter la vie en elle. Si la création de cette vie se fait attendre, nos pensées se tournent irrémédiablement et en premier vers la femme. Cette injustice est amplifiée par les examens médicaux de dépistages d’infertilité, nombreux pour nous autres alors qu’ils sont plus simples et rapides pour les hommes. Lors d’un parcours de PMA, c’est la femme qui stimule ses ovaires avec des aiguilles et c’est elle qui subit des humeurs changeantes dues aux hormones. Ces pratiques et raisonnements ancestraux nous ont véhiculé que l’infertilité, c’est une affaire de femme… Alors une seule solution, dire non à cette culpabilité en la libérant grâce à de nombreux outils, pour enfin affirmer « Je ne suis pas responsable« .

Libérer votre énergie créatrice

Lorsque l’on souhaite concevoir un enfant et que cette volonté occupe toutes nos pensées, nous pouvons avoir tendance à mettre notre vie sur pause. « Je pourrais créer mon entreprise après avoir eu un enfant, pour le moment je dois avoir une situation financière stable. », « Si je m’inscris maintenant à cette activité et que je tombe enceinte, je ne pourrais plus y aller régulièrement. » ou encore « Je ne peux pas prévoir de vacances tout de suite, je risquerais de ne pas pouvoir prendre l’avion. ». Nous pouvons nous enfermer dans ce mode de pensée et attendre pour créer nos moments, nos activités, nos sorties. Mais la femme par essence est une entité créatrice. Son utérus est symbole de création, pas seulement d’un enfant, mais de projets. Ne bloquez plus votre énergie créatrice, libérez-la… Si vous vous reconnaissez dans ces affirmations, faites-vous plaisir, foncez et créez ! 

Le témoignage de Victoire

Dans leur magnifique podcast, « Les Louves », Marine et Marion, interrogent des femmes sur leur vécu et leur parcours vers la grossesse.  Dans l’épisode n°4, Victoire nous explique son chemin semé d’embuches à travers une procréation médicalement assistée (stimulations ovariennes puis FIV). Cet épisode touchant permettra peut-être à certaines de trouver des points communs, des similitudes, une compagnie supplémentaire dans cette aventure. 

Podcast « Mère » du magazine Les Louves

Si vous avez un projet d’enfant et que vous souhaitez vivre ce parcours vers la grossesse dans un maximum de joie et de sérénité grâce à des méthodes naturelles, cliquez sur ce lien pour me parler de votre situation avant de prendre votre premier rendez-vous.