Votre projet d’enfant en 5 étapes

Lorsque l’on prend la grande décision de devenir parents, on remet notre destin entre les mains de la Nature, en espérant que son intervention sera rapide. Les quelques mois précédant la conception sont alors complètement zappés. Cette période sacrée de préparation physique et mentale est pourtant essentielle lorsque la plus grande question dans notre tête à ce moment là est « mais par où je commence ? » !

Choyer la période de préconception

Les femmes enceintes sont très sollicitées pour que leurs besoins soient pris en compte : alimentation, activité physique, relaxation … On s’intéresse cependant peu à l’état général des femmes avant leur grossesse, alors que l’on sait maintenant qu’il joue un rôle déterminant dans la fertilité.

Au lieu de se lancer précipitamment dans la conception d’un enfant, chérissez ces quelques mois précédant ce grand chamboulement en préparant votre corps et en mûrissant vos émotions.

Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté, commencez à préparer votre grossesse dès maintenant grâce à ces 5 étapes majeures.

Les 5 étapes essentielles à un projet d’enfant

1- Se détoxifier

Comme expliqué dans un précédent article dédié, se détoxifier avant de concevoir un enfant, c’est lui donner toutes les chances de recevoir uniquement ce qu’il y a de mieux pour lui. On fait le grand ménage avant d’accueillir ce petit être en nous, on lui assure une « maison » toute propre pour ces neuf mois à venir.

2- Être à l’affut des signes de fatigue ou de carences

Une fois enceinte, votre enfant aura besoin que vous soyez en pleine forme pour grandir en bonne santé. Outre le fameux supplément en acide folique (B9) est important de déceler les éventuels signes de fatigue et/ou de carences afin d’équilibrer votre hygiène de vie avant la conception.

Si seuls des examens sanguins permettent de diagnostiquer des carences, vous pouvez déjà être à l’écoute de certains signes :

  • fatigue
  • perte abondante de cheveux
  • ongles cassants, mous ou qui se dédoublent
  • cicatrisation lente
  • difficulté de concentration, de mémoire
3- Commencer à réduire votre consommation d’alcool et de cigarettes

…ou toute autre substance nocive. Selon la Fédération Internationale de Gynécologie et d’Obstétrique, en vous assurant de réduire ou supprimer votre consommation d’alcool et de cigarettes avant d’essayer de concevoir, vous augmenterez vos chances de tomber enceinte. En surtout, en anticipant un arrêt progressif de ces substances, vous limiterez un éventuel sentiment de frustration/manque provoquant un stress à votre corps pendant la grossesse.

4-  Connaître ses cycles sur le bout des doigts

Et oui, la vie des femmes est magnifiquement rythmée par ses cycles menstruels, ses « lunes ». Et c’est justement la connaissance de chaque phase de ces cycles qui nous permet de détecter, par une série de signes à connaître, les jours les plus favorables à la conception d’un enfant.

5-  Se préparer émotionnellement

Voici un scoop : une grossesse bouleverse pas mal de choses dans une vie !

En dehors du léger changement du nombre d’heures de sommeil et du bonheur d’être parents, l’arrivée d’un petit être soulève des questionnements très profondément ancrés en nous. Vous devenez mère et vous pouvez vous demander quelle a été la place de votre propre mère, quelle est la place de la femme dans votre lignée, quelle est votre vision profonde de l’homme ou encore ce qu’est vraiment la maternité pour vous.

Il est important, pour cette ultime étape, de pouvoir être au clair en amont avec ces notions qui bouleversent une femme enceinte.


Si vous avez un projet d’enfant et que vous souhaitez vivre ce parcours vers la grossesse dans un maximum de joie et de sérénité grâce à des méthodes naturelles, cliquez sur ce lien pour me parler de votre situation avant de prendre votre premier rendez-vous.