Infertilité : « J’ai l’impression de ne pas être une vraie femme »

Loin des tests de magazines féminins, la question qui porte sur quelle femme vous êtes et quelle relation vous entretenez avec votre féminité est essentielle.

À de nombreuses reprises, au cours de mes consultations, j’ai entendu cette phrase :

« J’ai l’impression de ne pas être une vraie femme. »

Cette sensation est souvent accompagnée d’une profonde tristesse, comme si vous n’étiez pas à votre place et surtout, la sensation que les autres sont détentrices d’un secret qui vous est inaccessible. Ce sentiment est souvent dupliqué dans les cas d’infertilité, alors que notre condition de femme est si souvent attachée à la maternité

Alors, c’est quoi une vraie femme dans ce cas ?

Personnellement, il y a quelques années, j’avais le sentiment d’avoir quelque chose à prouver en tant que femme. Prouver que j’étais aussi forte, aussi compétente (voir plus 😉), aussi polyvalente qu’un homme. J’étais sans cesse dans la lutte de montrer aux autres, mais également à moi-même que les femmes assuraient « comme les hommes ». 

J’ai toujours été profondément féministe, mais j’ai la sensation que cette partie de moi s’exprime différemment depuis que j’ai trouvé une certaine harmonie entre mon côté masculin et mon côté féminin.  

Au lieu de s’affronter, et d’être diamétralement opposées, ces deux parties se fondent l’une avec l’autre. J’ai appris à être plus à l’écoute de mon féminin sacré et, pour moi, cela se manifeste par le fait d’écouter mon intuition dès qu’elle pointe le bout de son nez, de m’autoriser à vivre en harmonie avec mes cycles en me reposant pendant mes lunes et en étant active pendant la période d’ovulation, mais également de cultiver des instants entre femmes pour écouter leur version de la féminité (dans les tentes rouges par exemple, dont je vous reparlerai bientôt).

Toutes différentes

Ma version du féminin est peut-être et sûrement différente de la vôtre, car il n’y a pas qu’une manière d’être une femme. 

Et ce n’est pas simple: parfois on souhaiterait simplement que l’on nous dise comment faire, pas à pas, pour être une « vraie » femme (ce que faisaient de nombreux magazines patriarcaux des années 50 d’ailleurs, mais je ne me reconnais pas du tout dans « mettre des talons et cuisiner un bon gigot pour votre mari » !). 

Alors : hors des dictats de la société, loin de l’interprétation des autres, pour VOUS, comment s’exprime votre puissance féminine ?


Vous avez un projet d’enfant mais votre grossesse tarde à arriver. Vous avez l’intime conviction qu’il y a quelque chose à changer au lieu de choisir la seule voie médicale qui semble s’offrir à vous. Cliquez sur l’image ci-dessous pour découvrir l’accompagnement Fertilité et Puissance de Création.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s