Et si tu t’autorisais à être puissante ?

 « À chaque fois que nous avons cru bon d’abandonner notre pouvoir à l’autre en le laissant décider à notre place, en acceptant ses jugements, ou en ne faisant pas entendre nos besoins, nous avons perdu une occasion de manifester notre puissance. »

Ces quelques lignes de Camille Sfez dans son merveilleux livre « La puissance du féminin » m’ont percutée comme une grande gifle lorsque je les ai lues. Combien de fois vous êtes-vous effacée en laissant de côté vos propres souhaits ? Sur combien de rêves avez-vous fait une croix parce que « d’autres le font déjà et sûrement mieux que moi » ou parce que « je ne pense pas y arriver » ? Peu d’entre nous, hommes ou femmes, peuvent se targuer d’avoir toujours suivi leur coeur pour manifester leur pleine puissance. Mais pour certaines raisons, ce sentiment semble être présent en plus forte quantité chez les femmes. Alors si vous en avez marre de vous limiter et de vous brider, vous pourriez vous autoriser à être puissante … 

Un héritage de la chasse aux sorcières ?

Mais finalement d’où vient-il ce sentiment de ne pas être à la hauteur, pas « assez » ? Dans son livre « Sorcière. La puissance invaincue des femmes », Mona Chollet nous livre sa passionnante interprétation de la question. Ce sentiment prendrait racine dans la sanguinolente et, encore aujourd’hui, très mal connue et tabou chasse aux sorcières. 

Loin des grimoires et des rituels sataniques, cet événement très peu relaté dans les livres d’Histoire est surtout le plus grand massacre de femmes ayant eu lieu jusqu’à ce jour (on parle d’environ 100 000 procès et de 70 000 à 80 000 exécutions, dont 85% étaient des femmes). 

Dans cette ambiance de chasse aux sorcières, le rôle de la femme était étroitement lié à sa fertilité. En somme, on demandait à une femme d’enfanter et de se ranger derrière son mari. Les autres « têtes féminines qui dépassent » devaient être éliminées. La sorcière était donc souvent associée aux femmes qui sortaient des sentiers battus : les célibataires sans enfants, les femmes ayant dépassé l’âge de la ménopause et celles qui faisaient un peu trop parler d’elles.  

Après des siècles de persécutions (de 1400 à la fin de XVIIIème ), on comprend mieux pourquoi les femmes se sont habituées à se faire toutes petites, à rentrer dans le moule et à surtout éviter de manifester leur puissance.

Reprendre la pleine puissance de sa féminité 

Mais finalement être puissante c’est quoi ? Pour enfin s’affranchir et se libérer de l’héritage des chasses aux sorcières et éviter de foncer tête baissée dans un futur à la The Handmaid’s Tale, il ne suffit pas simplement d’imiter les hommes mais bien de trouver une manière qui nous est propre pour définir notre puissance de femme

Et en étant à l’écoute de vos propres envies et besoins, en prenant conscience au plus profond de votre être que vous êtes « assez », en agissant pour la réalisation de vos rêves, tout cela en restant conscientes des besoins de l’autre, n’est-ce pas cela manifester sa puissance ? 

Pour prendre conscience de votre puissance de femme, plusieurs pistes s’ouvrent à vous: 

  • Vous ouvrir à votre féminité sacrée 
  • Apprendre à être à l’écoute de votre cycle
  • Re-créer un lien avec votre ventre et votre yoni (mot Sanskrit pour désigner le sexe féminin)
  • Apprendre à écouter vos propres souhaits 
  • Apprendre à dire « non » lorsque vos limites sont sur le point d’être franchies

Prenez toute l’ampleur que vous méritez et prenez la place qui vous revient !


Si vous souhaitez manifester votre puissance et vous mettre à l’écoute de votre fertilité en utilisant des méthodes naturelles et respectueuses de votre nature, vous pouvez jeter un oeil à l’accompagnement individuel « Fertilité et puissance de création »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s